Le coût des temps d'arrêt du réseau | Corning

Le coût des temps d'arrêt du réseau

Le coût des temps d'arrêt du réseau

Par David Bjerke et Nilson Gabela
Paru dans "The Data Center Journal" |  2018

Le succès des entreprises du monde entier dépend fortement de la sécurité et de la fiablité des câblages structurés des réseaux locaux (LAN) et des Data Centers. Alors que le monde est de plus en plus connecté, toute défaillance causant des temps d'arrêt du réseau peut entraîner une perte importante en revenus et productivité et créer de l'incertitude auprès des clients.

Un câblage structuré physiquement fiable, des les composants actifs jusqu'aux panneaux de brassage s'avère difficile à atteindre. De nombreuses solutions, au-delà des normes d'étiquetage tentent de combler cette lacune : des patchs smart / intelligents, des voyants aux extrémités et bien d'autres. Toutes ces options s'accompagnent de concessions mutuelles, qu'il s'agisse d'investissements en équipements, d'augmentation des efforts pour entretenir le système ou de perte en densité et autres fonctionnalités. La plupart des solutions ont un système de voyant aux extrémités.

Cependant, aucune des options disponibles n'a diminué l'aspect erreur humaine des temps d'arrêt. Vu le faible taux d'adoption du suivi et de la gestion des jarretières et la non-diminution des erreurs humaines dans l'industrie, une solution de sécurité et de gestion des jarretières reste difficile à atteindre.

Qu'est-ce qu'un temps d'arrêt et pourquoi est-ce important?

Les temps d'arrêt - lorsqu'un réseau n'est pas en mesure de fournir l'action ou le service prévu - restent une menace sérieuse pour les opérateurs de réseaux. Les conséquences peuvent commettre des ravages financiers et conduire à une perception négative de l'entreprise. Une étude sur les temps d'arrêt du Ponemon Institute, publiée en janvier 2016, met en évidence une augmentation de 38% du coût des temps d'arrêts du réseau, passant d'une moyenne de 505,502 $ en 2010 à 740,357 $ en 2015. Les estimations montrent que les temps d'arrêt continuent de coûter plus alors que les entreprises et les utilisateurs dépendent de plus en plus des réseaux. Ceci signifie que la tendance se poursuivra à la hausse. Les industries aux dépenses les plus élevées sont les services financiers, les communications, les soins de santé, le commerce électronique et la colocation. Cependant, c'est dans toutes les industries que l'on note l'absence de sécurité physique maintenant les exigences de densité et réduisant les frais généraux en espace, le matériel et la main-d'œuvre. Le résultat est le stress et l'incertitude parmi les gestionnaires de réseaux et les techniciens, la perte de revenus et probablement plus de sommeil perdu que l'industrie ne l'imagine.

Temps d'arrêt suite à une erreur humaine

L'erreur humaine joue un grand rôle dans les temps d'arrêt du réseau. Le rapport sur la fiabilité du système d'exploitation du serveur 2017-2018 de Global Technology Hardware (ITIC) de l'Information Technology Intelligence Consulting (ITIC) indique que : « les résultats de l'enquête indiquent que l'erreur humaine continue d'être la principale cause d'incidents imprévus ». Le rapport de Ponemon de janvier 2016 a montré que les pannes de réseau dues à une erreur humaine sont restées stables de 2013 à 2016 à 22%.

Facteur aggravant : le coût total d'une panne liée à une erreur humaine est passé de 380,000 $ en 2013 à 489,000 $ en 2016, soit une augmentation de plus de 28%, la plus forte augmentation de toutes les causes analysées par Ponemon. Ce donnerait des frissons à toute personne responsable du déplacement de patch cords.

Comment les problèmes surviennent-ils dans ce cas? Les jarretières et les cordons de brassage sont traditionnellement considérés comme des consommables dans le Data Center. Bien que de nombreuses entreprises aient un programme d'étiquetage et de sécurité solide pour la gestion des jarretières, l'initiative et un travail acharné sont nécessaires pour garantir que l'étiquetage répond aux exigences lorsque les quantités, les mouvements, ajouts et changements (MAC) augmentent. Sans  programme solide de gestions des jarretières qui connectent des composants actifs coûteux au réseau une gestion laxiste peut s'installer. Tous ceux qui travaillent dans un Data Center ont une histoire ou deux sur des jarretières mal étiquetées, des jarretières avec de vieilles étiquettes réutilisées, des étiquettes illisibles ou de nombreux correctifs rendant la recherche de l'autre extrémité difficile. Combien de fois avez-vous discuté devant un rack pour décider qui va débrancher la jarretière ?

Diminuer les risques de temps d'arrêt

L'estimation du coût total des temps d'arrêt du réseau pour les entreprises s'est avérée difficile. L'impact financier d'une panne peut généralement être calculé, mais les séquelles intangibles peuvent être plus difficiles à quantifier. Ces effets peuvent inclure des perceptions négatives de la part des clients qui recherchent et paient pour une certaine qualité de service, un accès continu et des résultats en temps et heure. Plus l'impact des pannes de réseau sur les clients est important, plus celles-ci feront la une.

Jusqu'à ce que le marché dispose d'une solution viable et rentable, les gestionnaires de réseau doivent rester vigilants quant à la protection de leur réseau contre les pannes involontaires. La première étape serait d'estimer le coût d'une panne. L'entreprise pourrait alors créer un plan business, équilibrer les investissements en sécurité du réseau avec les risques et coûts associés à une panne. Ensuite, les techniciens doivent maintenir une responsabilisation stricte des actifs du réseau, y compris la gestion des jarretières. Un programme solide doit respecter les normes actuelles d’étiquetage et répondre aux besoins de l’entreprise. De plus, l'entreprise doit mettre en œuvre un programme de sécurité qui garantisse que tout le personnel qui touche physiquement le réseau, y compris les nouveaux employés soit formé pour connaître les règles business, les schémas d'étiquetage, la disposition et les procédures MAC.

Conclusion

Le baromètre n'a pas évolué positivement pour ce qui concerne l'erreur humaine, les temps d'arrêt et les solutions pour un réseau physique viable et rentable. Bien qu'il soit impossible d'éliminer les erreurs humaines et les défaillances matérielles, des efforts plus concertés doivent être déployés pour garantir que la sécurité du réseau physique réduise les erreurs humaines causant des temps d'arrêt. D'ici là, les PDG, les gestionnaires de réseau et techniciens continueront de perdre le sommeil à la perspective d'une panne évitable avec un programme de sécurité. Lorsqu'une solution pour la sécurité des patch cords et jarretières arrivera sur le marché - une solution qui augmente la fiabilité et la sécurité sans compromettre les exigences en matière de main-d'œuvre et de densité - le marché sera prêt à l'adopter, si elle réduit les erreurs humaines causant des pannes de réseau.

À propos des auteurs:

David Bjerke, Expert en produits pour les assemblages de câbles, travaille chez Corning depuis quatre ans. Auparavant David était ingénieur commercial en réseaux d'entreprise dans l'Iowa et le Nebraska. David est diplômé en informatique.

Nilson Gabela, Responsable du développement du marché mondial pour les Data Centers travaille chez Corning depuis 15 ans et a passé du temps dans les groupes Services d'ingénierie et Ventes. À ces postes, Nilson a travaillé dans les Data Centers internationaux, petits et grands. Il a un diplôme en génie mécanique et un MBA.

Télécharger l'article

Vous souhaitez enregistrer cet article pour une lecture ultérieure ou une référence, veuillez le télécharger.

Télécharger
Partager