Connectivité optique à 200G et plus | Corning

Connectivité optique à 200G et plus

Connectivité optique à 200G et plus

par Doug Coleman Manager of Technology & Standards Distinguished Associate, Corning Optical Communications

L’heure de la fibre est arrivée ! Cette déclaration, je l’ai faite il y a environ 15 ans, lorsque j’ai évoqué les normes Ethernet 10G IEEE 802.3ae dans le cadre d’une conférence chez BICSI. Depuis, on a pu observer une demande insatiable et permanente de bande passante réseau plus élevée, qui a conduit à la normalisation de débits de données plus importants (40/100/200G) et des débits de données des futures feuilles de route Ethernet (400G/800G/1,6 Tb). Mon affirmation « l’heure de la fibre est arrivée » est rapidement devenue réalité, la fibre optique étant devenue la principale solution de connectivité média dans les centres de données.

Les solutions de câblage structuré multimode et monomode de Corning sont compatibles avec les débits de données Ethernet normalisés 10/40/100/200G et offrent un moyen de migration vers les débits de données 400G, qui apparaît actuellement, et 800G/1,6 Tb qui représentent l’avenir. Les exploitants de centres de données exigent clairement que les solutions de connectivité soient compatibles avec plusieurs générations de débits de données Ethernet pour garantir une durée de vie de 10-15 ans.

Après maintes discussions avec ASIC, des fournisseurs d’émetteurs-récepteurs et de commutateurs, les solutions d’aujourd'hui (40/100/200GbE) et de demain (400/800GbE et 1,6 Tb) s’orientent toutes vers la transmission en série par fibre duplex et en parallèle à 8 fibres, avec, ponctuellement, des solutions provisoires.

Les tendances des fournisseurs d’émetteurs-récepteurs et de commutateurs actuelles se tournent vers des émetteurs-récepteurs de 2 à 8 fibres, ce qui crée un besoin en solutions de connectivité optique optimisées. Les solutions traditionnelles basées MTP® s’appuient sur des connecteurs à 12 fibres, ce qui n’est pas toujours divisible par huit. Ainsi, pour simplifier la conception et l’exploitation des réseaux, améliorer l’utilisation de la fibre et réduire les coûts et l'atténuation dans un lien optique, une infrastructure à 8 fibres représente la meilleure solution.

Une infrastructure à 8 fibres (représentée sur la Figure 1) est composée de liens réseau backbone avec des ramifications à 8 fibres et de modules qui possèdent quatre ports (8 fibres) et des faisceaux à 8 fibres. Comme la connectivité en parallèle utilise huit des douze fibres disponibles dans le connecteur, le problème qui apparaît avec une infrastructure à 12 fibres est de savoir si on laisse les quatre fibres en réserve ou si on utilise un dispositif de conversion. Un dispositif de conversion peut convertir deux liens de 12 fibres en trois liens de 8 fibres. Toutes les fibres peuvent alors être utilisées et vous disposez de trois liens en parallèle pour les 24 fibres des câbles d’un lien réseau à 12 fibres installés. Cela s’avère superflu lorsqu’une infrastructure à 8 fibres est installée.

 

 
 
  Figure 1:  Infrastructure à 8 fibres  

 

La migration de liens duplex vers des liens en parallèle est simple, car l’infrastructure est déjà à huit fibres (chaque câble d’un lien réseau dispose de ramifications à 8 fibres). La conversion est facilitée en retirant les modules utilisés pour la communication duplex et en les remplaçant par des panneaux de brassage MTP. Les jarretières réseau MTP à MTP fournissent le lien entre les liens réseau et les émetteurs-récepteurs QFSP+. L’installation d’une infrastructure à 8 fibres permet d’utiliser toutes les fibres lors de la migration vers des liens en parallèle, sans que des modules ni des faisceaux de conversion ne soient nécessaires. La Figure 2 montre une connectivité à 8 fibres pour des émetteurs-récepteurs SFP et QSFP jouant le rôle d’interface avec des systèmes électroniques.

 

 
 
  Figure 2:  Base-8  

 

En mars 2019, je fêterai mes 40 ans chez Corning. J’ai eu la chance de voir et de participer à l’introduction de la fibre optique dans la plupart des domaines d’application des télécommunications (longue distance, métro, accès, câblodistribution (CATV), entreprise, etc.). Depuis la mise en œuvre de la 10G, les centres de données ont fait de la connectivité optique la solution privilégiée.  Le futur de la fibre optique s’annonce radieux alors que l’industrie des centres passe aux débits de données en térabit. 

Télécharger l'article

Vous souhaitez enregistrer cet article pour une lecture ultérieure ou une référence, veuillez le télécharger.

Télécharger
Partager